« Splann ! » en studio
« Splann ! » en studio

« Splann ! » en studio

Splann !

Overview
Episodes

Details

{Bzg} Pedet e vez alies kazetennerien Splann ! war wagennoù kalzig a radioioù. Setu aze oc’h atersadennoù.

{Fr} Les journalistes de Splann ! sont souvent invités en studio pour approfondir leurs enquêtes.

Recent Episodes

« La question agroalimentaire façonne la Bretagne », Julie Lallouët-Geffroy sur Radio PFM
MAY 8, 2024
« La question agroalimentaire façonne la Bretagne », Julie Lallouët-Geffroy sur Radio PFM
<p>Julie Lallouët-Geffroy, journaliste pour « Splann ! », <a href="https://www.radiopfm.com/webradio/podcast/1781">a été interviewée par Radio PFM</a> lors de Longueur d’ondes 2024, festival de la radio et de l’écoute qui se déroule chaque hiver à Brest.</p> <p>Trois ans après le lancement officiel de notre média d’enquête à but non lucratif, Julie Lallouët-Geffroy rappelle dans cet entretien son objectif éditorial principal : gratter ce qu’il y a derrière la carte postale de la Bretagne, notamment sur les questions agricoles et environnementales.</p> <p>Si délier les langues reste encore difficile, le travail d’Inès Léraud autour des algues vertes ou de Nicolas Legendre, auteur de Silence dans les champs, deux journalistes membres de « Splann ! », montre que les questions agroalimentaires représentent un champ d’investigation à part entière qui intéresse le public. Pour autant, « Splann ! » n’a pour l’heure jamais pu tisser de partenariat avec la presse régionale bretonne, contrairement aux médias de service public.</p> <footer><p>💸 « Splann ! » est un média à but non lucratif, qui fonctionne grâce à votre générosité. Vous pouvez <strong><a href="https://splann.org/br/archantaouin/">nous faire un don ponctuel ou mensuel en ligne ou par chèque</a></strong>.</p> <p>👍 Retrouvez-vous sur les réseaux sociaux. Nous sommes présents sur <strong><a href="https://mamot.fr/@splann">Mastodon</a></strong>, <strong><a href="https://www.facebook.com/splannenquetes">Facebook</a></strong>, <strong><a href="https://www.linkedin.com/company/splannenquetes/">LinkedIn</a></strong>, <strong><a href="https://www.instagram.com/splannenquetes/">Instagram</a></strong>, <strong><a href="https://bsky.app/profile/splann.bsky.social">Bluesky</a></strong>, <strong><a href="https://www.threads.net/@splannenquetes">Threads</a></strong>, <strong><a href="https://www.twitter.com/Splannenquetes">X</a></strong> et <strong><a href="https://www.youtube.com/@SplannEnquetes">YouTube</a></strong>.</p> <p>📩 <strong><a href="https://splann.org/infolettre/">Abonnez-vous à notre infolettre</a></strong> pour recevoir une alerte lors de la publication de chacune de nos enquêtes, ainsi que des articles en avant-première chaque mois. C’est gratuit et ça le restera.</p> </footer>
play-circle
9 MIN
« Désormais, les éleveurs appartiennent à la Cooperl », Ivan Logvenoff sur Fréquence Mutine
APR 16, 2024
« Désormais, les éleveurs appartiennent à la Cooperl », Ivan Logvenoff sur Fréquence Mutine
<p>Ivan Logvenoff, coauteur avec Kristen Falc’hon de notre enquête sur la Cooperl, publiée en novembre 2023, était l’invité d’Inès Florentin sur Fréquence Mutine (radio brestoise) le 29 janvier 2024.</p> <p>La Cooperl, dont le siège se situe à Lamballe (22) est la plus grande coopérative porcine française. « L’idée de base, vraiment louable, était de se rassembler à 25 éleveurs pour mieux vendre son cochon, rappelle Ivan Logvenoff. Seulement, ce système s’est emballé. De 25, ils sont aujourd’hui 3.000. Il y aussi 8.000 salariés, 88 filiales présentes dans une dizaine de pays y compris en Asie du Sud-Est sur la génétique porcine. »</p> <p>Aujourd’hui, la Cooperl peut contrôler tous les aspects de la production. De la vente à l’achat d’aliments en passant par les conseils vétérinaires, la gestion des effluents ou la construction des bâtiments. « Or, il n’y a aucune justification technique à ce qu’on impose un médicament ou une race particulière de porcs, nous a expliqué un vétérinaire, pointe Ivan Logvenoff. Normalement c’est la coopérative qui appartient aux éleveurs. Maintenant, ce sont les éleveurs qui appartiennent à la coopérative. »</p> <p>De plus, des nuages s’amoncellent sur le groupe, dont la particularité est de posséder des usines de salaison, de moins en moins compétitives. Pour compenser ces pertes, la coopérative s’appuie sur les éleveurs en baissant le tarif d’achat des porcs sous celui du marché, en augmentant les délais de paiement ou en les obligeant à déposer une partie de leurs ventes sur les comptes de la Cooperl.</p> <p>« Un groupe de huit éleveurs a essayé de soulever ces différents problèmes en 2023. La seule réponse des dirigeants a été d’augmenter le nombre d’administrateurs pour que ces voix soient étouffées. Certains nous ont dit qu’il y avait un problème de démocratie », conclut Ivan Logvenoff.</p> <footer><p>💸 « Splann ! » est un média à but non lucratif, qui fonctionne grâce à votre générosité. Vous pouvez <strong><a href="https://splann.org/br/archantaouin/">nous faire un don ponctuel ou mensuel en ligne ou par chèque</a></strong>.</p> <p>👍 Retrouvez-vous sur les réseaux sociaux. Nous sommes présents sur <strong><a href="https://mamot.fr/@splann">Mastodon</a></strong>, <strong><a href="https://www.facebook.com/splannenquetes">Facebook</a></strong>, <strong><a href="https://www.linkedin.com/company/splannenquetes/">LinkedIn</a></strong>, <strong><a href="https://www.instagram.com/splannenquetes/">Instagram</a></strong>, <strong><a href="https://bsky.app/profile/splann.bsky.social">Bluesky</a></strong>, <strong><a href="https://www.threads.net/@splannenquetes">Threads</a></strong>, <strong><a href="https://www.twitter.com/Splannenquetes">X</a></strong> et <strong><a href="https://www.youtube.com/@SplannEnquetes">YouTube</a></strong>.</p> <p>📩 <strong><a href="https://splann.org/infolettre/">Abonnez-vous à notre infolettre</a></strong> pour recevoir une alerte lors de la publication de chacune de nos enquêtes, ainsi que des articles en avant-première chaque mois. C’est gratuit et ça le restera.</p> </footer>
play-circle
15 MIN
 Kleuzioù ha girzhier en arvar : pennad kaoz diwar-benn hon enklask nevez
APR 4, 2024
Kleuzioù ha girzhier en arvar : pennad kaoz diwar-benn hon enklask nevez
<p>Emañ bro an Argoad o cheñch dremm penn da benn… Diskar ar c’hleuzioù hag ar girzhier, sell aze danvez enklask nevez Splann ! Sellet o deus kazetennerien.ezed ar media dizalc’h a-dostoc’h ouzh an traoù d’esa kinnig ur sell klok war ur sujed a-vremañ. Talvoudus-bras eo ar c’harzhaoueg evit ar vevliested hag a-enep direizhamant an hin. Met koustus eo ober war he zro ha pouezañ a ra ar c’houst-se war ur rumm tud hepken koulz lavaret : al labourerien-douar. Daoust d’ar reolennoù ha lezennoù ec’h a war fallaat stad ar girzhier er vro. Juliette Cabaço-Roger, eus Splann, he doa lavaret hiroc’h deomp war an enklask a oa bet embannet e fin miz C’hwevrer.</p> <p>War-dro hanter-kant a dud a oa bet bodet e Kallag d’ar sadorn 24 a viz C’hwevrer gant « Kleuzioù ». Da vont d’ober ar strollad-se e oa en em unanet meur a strollad eus ar vro e 2022, difennerien an argoad eus Kallag, Sant-Vaeg, Speied, Sant-Nikolaz, Berrien, pe c’hoazh eus Bro-Leon. E penn kentañ miz C’hwevrer dija e oa bet aozet un devezh war sujed e Sant-Nigouden gante. Dalc’het e vez da zispenn kleuzioù ha girzhier e pep lec’h er vro. Distrujoù graet e-maez al lezenn gant un nebeud hiniennoù alies, hervez tud ar strollad, a c’houlenn ur moratouar war an diskar kleuzioù. Reportaj gant Gi Yonkour, bet veterinaer e kanton Kallag, hag Erwan Puillandre, eus Kleuzioù Speied.</p> <p>Skignet eo bet an abandenn-mañ war Radio Breizh, Radio Kreiz Breizh ha Radio Bro Gwened. Pennadoù-kaoz gant Tomaz Laken.</p> <footer><p>💸 « Splann ! » est un média à but non lucratif, qui fonctionne grâce à votre générosité. Vous pouvez <strong><a href="https://splann.org/br/archantaouin/">nous faire un don ponctuel ou mensuel en ligne ou par chèque</a></strong>.</p> <p>👍 Retrouvez-vous sur les réseaux sociaux. Nous sommes présents sur <strong><a href="https://mamot.fr/@splann">Mastodon</a></strong>, <strong><a href="https://www.facebook.com/splannenquetes">Facebook</a></strong>, <strong><a href="https://www.linkedin.com/company/splannenquetes/">LinkedIn</a></strong>, <strong><a href="https://www.instagram.com/splannenquetes/">Instagram</a></strong>, <strong><a href="https://bsky.app/profile/splann.bsky.social">Bluesky</a></strong>, <strong><a href="https://www.threads.net/@splannenquetes">Threads</a></strong>, <strong><a href="https://www.twitter.com/Splannenquetes">X</a></strong> et <strong><a href="https://www.youtube.com/@SplannEnquetes">YouTube</a></strong>.</p> <p>📩 <strong><a href="https://splann.org/infolettre/">Abonnez-vous à notre infolettre</a></strong> pour recevoir une alerte lors de la publication de chacune de nos enquêtes, ainsi que des articles en avant-première chaque mois. C’est gratuit et ça le restera.</p> </footer>
play-circle
55 MIN
 Trois ans de « Splann ! », enquête sur les haies en Bretagne... Juliette Cabaço Roger invitée de RBG
APR 4, 2024
Trois ans de « Splann ! », enquête sur les haies en Bretagne... Juliette Cabaço Roger invitée de RBG
<p>Juliette Cabaço Roger était l’invitée de Gaël Le Du, sur Radio Bro Gwened (RBG), le 7 mars 2024. La journaliste et cofondatrice de « Splann ! » a fait le point sur l’évolution de notre média d’enquête breton, trois ans après son lancement. Elle a aussi présenté les grandes lignes de « Bocage : la fin d’un paysage », dossier signé par Nolwenn Weiler et Yann-Malo Kerbrat qui documente le recul des haies, des talus et donc de la biodiversité en Bretagne.</p> <footer><p>💸 « Splann ! » est un média à but non lucratif, qui fonctionne grâce à votre générosité. Vous pouvez <strong><a href="https://splann.org/br/archantaouin/">nous faire un don ponctuel ou mensuel en ligne ou par chèque</a></strong>.</p> <p>👍 Retrouvez-vous sur les réseaux sociaux. Nous sommes présents sur <strong><a href="https://mamot.fr/@splann">Mastodon</a></strong>, <strong><a href="https://www.facebook.com/splannenquetes">Facebook</a></strong>, <strong><a href="https://www.linkedin.com/company/splannenquetes/">LinkedIn</a></strong>, <strong><a href="https://www.instagram.com/splannenquetes/">Instagram</a></strong>, <strong><a href="https://bsky.app/profile/splann.bsky.social">Bluesky</a></strong>, <strong><a href="https://www.threads.net/@splannenquetes">Threads</a></strong>, <strong><a href="https://www.twitter.com/Splannenquetes">X</a></strong> et <strong><a href="https://www.youtube.com/@SplannEnquetes">YouTube</a></strong>.</p> <p>📩 <strong><a href="https://splann.org/infolettre/">Abonnez-vous à notre infolettre</a></strong> pour recevoir une alerte lors de la publication de chacune de nos enquêtes, ainsi que des articles en avant-première chaque mois. C’est gratuit et ça le restera.</p> </footer>
play-circle
18 MIN
 Morgan Large décrit les pressions exercées sur les journalistes locaux
APR 4, 2024
Morgan Large décrit les pressions exercées sur les journalistes locaux
<p>Morgan Large était l’invitée d’Axel Perret, sur France Bleu Breizh Izel, le vendredi 2 février 2024. La radio bretonne de service publique diffusait une émission spéciale en direct de Lannion (Côtes-d’Armor), dans le cadre de « L’Information dans tous ses états », une étape des États généraux de l’information.</p> <p>Précarité, entraves, violences… La reporter et présentatrice du magazine La Petite lanterne, sur Radio Kreiz Breizh (RKB), cofondatrice et administratrice de « Splann ! », a rappelé les difficultés rencontrées par les journalistes locaux, en particulier lorsqu’ils s’attaquent à des sujets sensibles dérangent certains intérêts.</p> <p>Près d’un an après un nouveau déboulonnage d’une roue de sa voiture et la demande de réouverture de l’enquête judiciaire formulée par voie d’avocat, Morgan Large explique n’avoir reçu aucune nouvelle du procureur de la République. Un temps gagnée par le doute, elle n’a toutefois plus l’intention d’arrêter de travailler, notamment sur les atteintes à l’environnement en Centre-Bretagne.</p> <p>Avec une centaine d’organisations et de médias, « Splann ! » porte 59 propositions pour « libérer l’info » dans le cadre des États généraux de la presse indépendante, initié par le Fonds pour une presse en libre. Une réponse aux États généraux de l’information décidés par Emmanuel Macron, qui pourraient déboucher sur des mesures réglementaires et législatives au second semestre 2024.</p> <footer><p>💸 « Splann ! » est un média à but non lucratif, qui fonctionne grâce à votre générosité. Vous pouvez <strong><a href="https://splann.org/br/archantaouin/">nous faire un don ponctuel ou mensuel en ligne ou par chèque</a></strong>.</p> <p>👍 Retrouvez-vous sur les réseaux sociaux. Nous sommes présents sur <strong><a href="https://mamot.fr/@splann">Mastodon</a></strong>, <strong><a href="https://www.facebook.com/splannenquetes">Facebook</a></strong>, <strong><a href="https://www.linkedin.com/company/splannenquetes/">LinkedIn</a></strong>, <strong><a href="https://www.instagram.com/splannenquetes/">Instagram</a></strong>, <strong><a href="https://bsky.app/profile/splann.bsky.social">Bluesky</a></strong>, <strong><a href="https://www.threads.net/@splannenquetes">Threads</a></strong>, <strong><a href="https://www.twitter.com/Splannenquetes">X</a></strong> et <strong><a href="https://www.youtube.com/@SplannEnquetes">YouTube</a></strong>.</p> <p>📩 <strong><a href="https://splann.org/infolettre/">Abonnez-vous à notre infolettre</a></strong> pour recevoir une alerte lors de la publication de chacune de nos enquêtes, ainsi que des articles en avant-première chaque mois. C’est gratuit et ça le restera.</p> </footer>
play-circle
6 MIN